Chargement...

CFP

Présentation

Dans les années 1960, trois pâtissières, Madeleine SABAT de Tours, Odette BASSIGNANA d’Oloron Sainte-Marie, Jeannette URBAN d’Obernai sur une idée de M. GOUDAERT, Président de la Confédération Nationale de la Pâtisserie, Confiserie, Glacerie de France ont créé le Centre Féminin d’Etudes de la Pâtisserie (C.F.E.P.)
Le premier Séminaire au Lutécia à Paris suivi de nombreux autres ont donné une nouvelle dimension à l’épouse du pâtissier.
Depuis plus de 50 ans, les femmes de la Pâtisserie se forment, s’informent. Et progressent!

Le CFP, tout en étant automne, fait partie de la Confédération Nationale des Artisans Pâtissiers. Il dispose d'une ou de plusieurs représentations dans toutes les commissions confédérales (bureaux directeurs, commissions : sociale, commerciale,...)

Le CFP propose des stages de formation afin d'acquérir des connaissances en matière de gestion, d'informatique, de réglementation professionnelle. Ces différents volets de formation amènent :

à développer les techniques de vente, de communication, de négociation et de stratégie commerciale
à étudier les aspects juridiques et sociaux, la gestion des ressources humaines et le management
à harmoniser les relations, clientèle, fournisseurs, banquiers, comptables, et laboratoire-magasin
à aborder la gestion du temps et des priorités.


M. DELOGE, formateur nous livre ses commentaires, suite à une formation animée à Dijon :

"Il existe au sein de votre « CFEP » une vraie solidarité empreinte de respect, d'écoute, d'une volonté de rassembler, de faire ensemble.

Vous êtes riches de multiples expériences et vous disposez de nombreuses ressources qui ne sont pas toutefois connues de toutes.
C'est pourquoi l'idée d'une « banque de données » peut permettre un accès à l'information directement opérationnelle à des adhérentes confrontées à des problématiques d'organisation concrète et ou de réponses à des questions précises.

Ainsi, vous pourriez encore mieux valoriser la mission de votre association en impliquant encore plus directement les adhérentes, renforçant par la même occasion le sentiment d'appartenance.
L'organisation par région permet une réelle proximité qui peut contribuer à faciliter l'intégration de nouveaux membres.
En effet, chacune peut être sensible à l'intérêt d'une telle structure de professionnelles pour des professionnelles, sans intermédiaire. C'est une force.

Les formations que vous organisez sont aussi des leviers motivants pour des femmes qui veulent prendre toute leur place dans la marche de l'entreprise en étant mieux reconnues en interne comme en externe.

La transmission est une valeur fondamentale de tout groupe qui veut perdurer et donner un sens profond à son action où la quête professionnelle rejoint la quête personnelle.

Ces approches facilitent la juste complémentarité avec le conjoint où les risques sont pris en commun et les responsabilités partagées.
Les échanges au sein de l'association permettent, sur ce point aussi, de pouvoir dégager des « postures » où chacun(e) est à sa place et à la bonne.

Par ailleurs, votre organisation avec sa légitimité et sa représentativité constitue un « interlocuteur » incontournable auprès des instances professionnelles, économiques et politiques.


Un dispositif fondé sur les réseaux cumulés des unes et des autres ainsi que sur l'activation des compétences permettant d'obtenir (et/ou de maintenir) une juste reconnaissance de votre entité."


A ce jour, le Centre Féminin de la Pâtisserie est composé :

- D’un bureau composé de 7 membres dont 1 représentant de la Confédération Nationale des Artisans Pâtissiers.
- De 20 Responsables de Régions jouissant d’une grande autonomie en direction de plusieurs centaines d’adhérentes